Couvre-feu : les théâtres et cinémas dans la tourmente

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Couvre-feu : les théâtres et cinémas dans la tourmente
France 2
Article rédigé par
A. Le Quéré, J.Boudier, S.Gorny, N.Hayter; A.Husser, S.Giaume, E.Cario, M.Salmon - France 2
France Télévisions

Le secteur de la culture va être particulièrement affecté par le couvre-feu, annoncé mercredi 14 octobre par Emmanuel Macron. Comment vont s'adapter les établissements ? 


Devoir fermer ses portes à 21 heures, voilà qui s'annonce compliqué pour les théâtres et salles de spectacles. Pour Michel Boujenah, qui monte sur les planches jeudi 15 octobre pour la première fois dans la peau de l'Avare de Molière, la déception est grande, mais il ne compte pas se laisser abattre. "S'ils nous interdisent de jouer à 17 heures, on jouera à 15 heures. Et s'ils nous interdisent de jouer à 15 heures, on jouera à 6 heures du matin. On jouera n'importe quand mais on jouera", a déclaré le comédien. 

S'adapter pour survivre

Les salles s'adaptent en modifiant leur programmation. Certaines pièces seront jouées deux fois dans la journée, d'autres plus tôt dans la soirée. C'est ce qu'a prévu de faire Richard Berry, qui évoque face aux caméras de France Télévisions de "véritables catastrophes qui s'annoncent" dans le métier. "Il faut essayer le plus possible de se réinventer", ajoute l'acteur. Au cinéma, où 30% des entrées sont comptabilisées le soir après 20 heures, les séances vont êtres modifiées. Les salles MK2 vont par exemple proposer des séances dès 8 heures du matin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.