Corse : un recours pour la réouverture des collèges avant septembre sera examiné "en septembre"

Le préfet de Corse Franck Robine a assuré "préférer la main tendue à une solution qui passe par la justice".

La Collectivité de Corse a décidé de ne pas rouvrir les collèges et lycées avant septembre 2020.
La Collectivité de Corse a décidé de ne pas rouvrir les collèges et lycées avant septembre 2020. (MAXPPP)

Un petit problème de calendrier. Le recours en justice du préfet contre la décision de la Collectivité de Corse de ne pas rouvrir les collèges et lycées avant septembre ne sera pas étudié "avant la rentrée de septembre", a annoncé jeudi 12 juin le tribunal administratif de Bastia. "En l'absence de déférés suspension déposés par le préfet de Corse-du-Sud, les dossiers ne passeront pas avant la rentrée de septembre", a précisé le secrétariat du président du tribunal.

Le préfet et la rectrice de Corse avaient souhaité fin mai que ces établissements, fermés en raison de l'épidémie de coronavirus et du confinement, puissent à nouveau accueillir les élèves pour la fin de cette année scolaire. "Pour nombre de nos élèves, ce retour constitue une impérieuse nécessité", insistaient-ils alors en annonçant avoir saisi la justice administrative.

La Collectivité de Corse, qui est propriétaire des établissements scolaires du second degré (collèges et lycées) et responsable des agents chargés de leur entretien, avait de son côté invoqué la sécurité sanitaire pour justifier sa décision de ne pas les rouvrir. Le préfet de Corse Franck Robine a assuré "préférer la main tendue à une solution qui passe par la justice". "Je veux croire que la situation va se régler autrement et notamment par un travail qui doit débuter avec la Collectivité de Corse", a-t-il ajouté.