Coronavirus : une partie des élèves font leur retour en classe en Nouvelle-Calédonie

Seuls les scolaires de la province sud (47 000 habitants environ), où se situe le chef-lieu Nouméa et 75% de la population, sont concernés par cette rentrée.

Dans les rues désertes de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, au début du confinement, le 21 mars 2020. 
Dans les rues désertes de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, au début du confinement, le 21 mars 2020.  (THEO ROUBY / HANS LUCAS / AFP)

Une expérimentation à petite échelle de ce qui attend la métropole à partir du 11 mai. Une partie des élèves de Nouvelle-Calédonie a repris, mercredi 22 avril, le chemin de l'école avec des effectifs réduits de moitié, des régles d'hygiène et des consignes de distanciation pour lutter contre le coronavirus.

>> Suivez les dernières informations sur l'évolution de la pandémie et le confinement dans notre direct

Seuls les scolaires de la province sud (47 000 habitants environ), où se situe le chef-lieu Nouméa et 75% de la population, sont concernés par cette rentrée, à la suite du déconfinement progressif en vigueur depuis lundi dans cet archipel français du Pacifique sud. Les provinces nord et des îles Loyauté, dirigées par des indépendantistes, ont préféré s'accorder un délai supplémentaire de préparation.

Les classes divisées par deux

Dans le Sud, toutes les classes ont été divisées en deux groupes par ordre alphabétique, de sorte que les établissements n'ont accueilli que la moitié des effectifs.

En tenant compte de ce dispositif, l'absentéisme était d'environ 25%, selon le vice-recteur Erick Roser. Il explique qu'à la "réticence des familles" se sont ajoutés des problèmes de transports liés à des intempéries en début de semaine.

"Les élèves ont suivi les consignes d'hygiène et on ne sentait pas d'inquiétude particulière. Par contre, pour la distanciation, ce n'est pas vraiment ça", rapporte Brigitte Marioge, conseillère principale d'éducation au lycée Lapérouse de Nouméa.

Distributeurs de savon et d'essuie-tout

Dans les établissements, des lavabos supplémentaires avec distributeurs de savon et d'essuie-tout ont été installés, les élèves sont disposés en quinconce ou seul par pupitre, et des affiches rappelant les gestes barrières tapissent les murs. A quelques exceptions près, enseignants et élèves ne portaient pas de masque.

Premier territoire de la République à organiser un déconfinement progressif, la Nouvelle-Calédonie est très peu touchée par le coronavirus. Seuls 18 cas, dont aucun endogène, ont été signalés et, à l'exception d'un malade encore hospitalisé, les patients sont guéris, a indiqué mardi le gouvernement de cet archipel de 270 000 habitants.