Coronavirus : une nouvelle stratégie pour le dépistage ?

Mercredi 26 août, les autorités sanitaires annoncent que 5 429 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés dans les dernières 24 heures. Dans ce contexte, la question des tests est prioritaire.

France 2

Alors que le bilan du mercredi 26 août est le plus lourd depuis le début du déconfinement, la question des tests est primordiale. En effet, pour freiner les contaminations, il faudrait parvenir à repérer les malades et à les isoler très tôt. Mais dans certaines villes, il est possible d’attendre les résultats des tests PCR jusqu’à quatre jours. L’idée d’instaurer une priorité aux personnes présentant des symptômes est actuellement discutée.

Un risque d’engorgement pour les laboratoires

Des laboratoires sont pris d’assaut, et de longues files se forment devant. Dans certaines villes, ces scènes sont devenues une habitude, avec un risque : l’engorgement de ces centres de dépistage. Dans certains centres, tous les tests se font sur rendez-vous, et les personnes symptomatiques sont prioritaires. "Je m’attendais à beaucoup plus de monde, je suis agréablement surprise d’être prise, je suis tellement fatiguée que je n’en aurais pas fait d’autre, je serais rentrée chez moi", explique une personne symptomatique. Actuellement, la France n’a jamais autant testé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un infirmier réalise un test de dépistage du Covid-19 le 11 août 2020 à l\'aéroport de Lyon-Saint Exupéry sur des voyageurs en provenance de Turquie.
Un infirmier réalise un test de dépistage du Covid-19 le 11 août 2020 à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry sur des voyageurs en provenance de Turquie. (NICOLAS LIPONNE / HANS LUCAS / AFP)