Coronavirus : une infirmière militaire en première ligne

France 2 a rencontré Charline, une infirmière anesthésiste militaire. Elle travaille sous une tente de l’hôpital de campagne monté en urgence sur un parking de Mulhouse (Haut-Rhin) à la mi-mars. Comment tenir physiquement et moralement ?

France 2

Charline est infirmière anesthésiste. Depuis un mois, elle fait partie des 90 militaires engagés en première ligne sur l’hôpital de campagne de Mulhouse (Haut-Rhin). Elle a 33 ans. Sous les tentes installées sur un parking, 30 lits de réanimation. Dans cet hôpital reconstitué, une quinzaine de patients atteints du coronavirus Covid-19 sont actuellement pris en charge.

Les communications avec l’extérieur fortement réduites

Pour elle, le plus difficile dans cet environnement, c’est de tenir physiquement. Quand un patient se réveille, la visite des proches n’est pas autorisée. Les communications avec l’extérieur sont réduites au strict minimum. En première ligne face au Covid-19, elle dit ne faire que son travail. Après un mois de mission à Mulhouse, elle rentrera dimanche 19 avril chez elle, dans le sud de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats français installent l\'hôpital de campagne, à proximité de l\'hôpital Emile Muller, à Mulhouse.
Des soldats français installent l'hôpital de campagne, à proximité de l'hôpital Emile Muller, à Mulhouse. (SEBASTIEN BOZON / AFP)