Coronavirus : une députée de Seine-Maritime réclame "un système de collecte" pour les masques usagés

Agnès Firmin Le Bodo, députée Agir de Seine-Maritime, invitée de franceinfo, jeudi 21 mai, réclame des endroits "facilement repérables et facilement accessibles pour pouvoir déposer" les masques usagés. 

Un maque jonche un trottoir de Rouen (Seine-Maritime), le 21 mai 2020. 
Un maque jonche un trottoir de Rouen (Seine-Maritime), le 21 mai 2020.  (THOMAS SCHONHEERE / FRANCE-BLEU HAUTE-NORMANDIE)

"Le masque n'est pas un déchet comme un autre", martèle ce jeudi 21 mai sur franceinfo Agnès Firmin Le Bodo, députée Agir de Seine-Maritime. Pharmacienne de profession, elle assure que "certains clients commencent à parler du devenir" de ces masques utilisés pour limiter la propagation du Covid-19 : "Il est urgent de penser qu'à l'image des seringues qu'utilisent les personnes diabétiques, on puisse imaginer un système de collecte", réclame-t-elle. Elle estime "important" "qu'on puisse avoir des endroits repérés, facilement repérables et facilement accessibles pour pouvoir déposer ces déchets".

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la pandémie et de ses conséquences dans notre direct

En attendant un tel système, elle veut faire "appel au civisme de tous" : "Je ne suis pas sûre que tous nos concitoyens en aient encore bien pris conscience si l'on regarde dans la rue ces masques jetables qui commencent à joncher les trottoirs", déplore Agnès Firmin Le Bodo.