Coronavirus : un manque de protection pour les soignants

C'est une inquiétude assez lourde face à laquelle chacun semble démuni. Elle vient des soignants qui sont au contact des malades. Mais dans cette guerre déclarée par le chef de l'Etat, les munitions semblent manquer. Ce samedi 21 mars, le gouvernement a tenté de les rassurer.

Dans la guerre qui oppose les soignants au coronavirus, les masques sont une arme essentielle. Et pourtant, ils viennent vite à manquer. Face à l'inquiétude et à la polémique qui enfle, le samedi 21 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran a tenté de rassurer à propos des masques qui sont indispensables à la protection. Il assure que ces derniers devraient arriver en nombre : "Nous avons d'ores et déjà signé plusieurs commandes pour plus de 250 millions de masques qui sont livrés progressivement et le seront au cours des prochaines semaines."

Vers un rationnement des masques

Face à la pénurie, le gouvernement maintient sa priorité aux personnels exposés. À terme, les médecins libéraux, infirmiers et pharmaciens auront le droit à 18 masques par semaine, les aides à domicile neuf par semaine et dans les EHPAD, 500 000 masques devraient être distribués chaque jour, comme le demandaient les spécialistes. Pour le moment, la généralisation de l'usage du masque n'est pas prévu. Les forces de l'ordre, en contact avec le public, qui le réclament, devront attendre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une boîte vide de masques de protection.
Une boîte vide de masques de protection. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)