Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : sept Français sur dix favorables au confinement des "personnes à risque" après le 11 mai, selon notre sondage

Dans cette enquête d'opinion d'Ipsos/Sopra Steria, publiée jeudi 16 avril, 62% des personnes interrogées se disent en revanche défavorables à la fermeture des lieux publics après le 11 mai.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pont des Arts, le 1er avril 2020, à Paris. (VIRGINIE MERLE / HANS LUCAS)

Quatre jours après l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron, l'idée d'un "déconfinement progressif" à partir du 11 mai commence à faire son chemin dans la tête des Français. Dans une enquête d'opinion d'Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions publiée jeudi 16 avril, huit sondés sur dix se disent favorables à l'interdiction des regroupements de plus de 100 personnes pendant plusieurs mois encore. Sept sur dix sont d'accord pour que les personnes à risque restent confinées plus longtemps que les autres. Ces premiers résultats font partie d'une enquête qui sera diffusée en intégralité sur France 2 à 21 heures lors de l'émission "#EtAprès : la grande émission des Européens".

>> Coronavirus : suivez les dernières infos sur l'épidémie dans notre direct

Pour continuer de lutter contre l'épidémie de coronavirus60% approuvent la mise en place d'une application comme StopCovid pour retracer les contacts des malades. A propos des vacances d'été, un peu plus d'un Français sur deux (57%) comprendront que "la circulation sur le territoire soit limitée", en "interdisant par exemple de se déplacer dans une autre région".

En revanche, les personnes interrogées sont moins d'accord avec le souhait du chef de l'Etat de laisser fermer les lieux publics (cafés, restaurants, hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacle, musées...) après le 11 mai. Dans notre sondage, 62% se disent défavorables à cette mesure.

Capture d'écran d'un sondage sur l'après-déconfinement en France, rendu public le 16 avril 2020. (IPSOS/SOPRA STERIA)

"Un retour à la normale d'ici la rentrée"

A la question "quand l’épidémie de coronavirus sera-t-elle contenue et quand peut-on espérer un retour à la normale en France ?", 60% des Français estiment que ce sera le cas "d'ici la rentrée 2020". Pour 19% d'entre eux, ce sera "entre octobre et décembre".

* Sondage réalisé du 10 au 13 avril par internet via l'Access Panel Online d'Ipsos, sur un échantillon représentatif de 1 002 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.