Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : qui est dépisté ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : qui est dépisté ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que le nombre de contaminations au Covid-19 est croissant, la question du dépistage demeure. Comment cela fonctionne-t-il ? Réponse sur le plateau du 20 Heures avec la médecin Karine Lacombe.

Vendredi 13 mars, en début de soirée, le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé que 3 661 personnes avaient été testées positives au nouveau coronavirus en France depuis le début de l'épidémie. Or toutes les personnes qui toussent et ont de la fièvre ne font pas forcément l'objet d'un dépistage. "Actuellement, on teste deux types de population. D'abord les soignants qui ont des symptômes, même minimes. Ensuite, on teste les personnes qui ont des facteurs de risque", explique la professeure Karine Lacombe, cheffe du service infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine (Paris).

"Il y a beaucoup d'attente" pour faire les dépistages

"Tous les hôpitaux en France depuis plusieurs semaines sont en capacité de faire des tests. En revanche, il y a beaucoup d'attente. Par exemple dans la structure où je travaille, on peut avoir trois ou quatre heures d'attente quand on est en ambulatoire, c'est-à-dire qu'on n’a pas besoin d'être hospitalisé. Après, quand on est vraiment malade, on est pris en charge par les urgences", poursuit la médecin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.