Coronavirus : pour Roland Lescure, "il ne faut pas rater la montée en puissance" de la vaccination

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 9 min.
Coronavirus : pour Roland Lescure, "il ne faut pas rater la montée en puissance" de la vaccination
FRANCE 2
Article rédigé par
T. Curtet - France 2
France Télévisions

Roland Lescure, député La République en marche et président de la Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 31 décembre, pour évoquer la stratégie vaccinale du gouvernement et le couvre-feu étendu à 18 heures.

Emmanuel Macron s’adressera aux Français, jeudi 31 décembre, à l’occasion des vœux présidentiels pour la nouvelle année. Une allocution particulièrement attendue, avec d’importants enjeux dans ce contexte de crise sanitaire, économique et sociale. "Le président va sans doute d’abord revenir sur l’année 2020, qui a été l’annus horribilis : une année extrêmement difficile sur le plan sanitaire, social, économique, avec une résurgence du terrorisme, mais aussi sur le plan individuel", souligne Roland Lescure, député La République en marche et président de la Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale, invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 31 décembre.

Une stratégie lente "à raison"

Le chef de l’Etat va-t-il également tenter de rassurer les Français sur la stratégie vaccinale du gouvernement, que certains jugent trop lente par rapport à d’autres pays européens ? "Il faut savoir que cette stratégie a démarré lentement, mais à raison, pour prendre le temps, notamment, de s’assurer que les chaînes logistiques étaient bien rodées. On ne juge pas de la qualité d’un marathon après un kilomètre de course", assure Roland Lescure, qui estime toutefois qu’il "ne faut pas rater la montée en puissance" de la vaccination.

Le député de la majorité estime d’ailleurs que l’objectif de 15 à 20 millions de personnes vaccinées au premier semestre, fixé par le gouvernement, est "tenable", même s’il faut "convaincre les Français". "Le temps que l’on prend va permettre de rassurer", espère-t-il. Interrogé sur l’extension du couvre-feu à 18 heures dans certains territoires où le coronavirus circule le plus activement, Roland Lescure tient à rappeler que cette mesure contribue à "limiter au maximum les contacts sociaux". "Tant que l’on n’a pas de vaccination généralisée, c’est la seule manière de contenir ce virus 'de la relation sociale'", assure le député.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.