Coronavirus : pour Barack Obama, certains dirigeants ne font "même pas semblant d'être responsables"

"Avant toute chose, cette pandémie a enfin enterré l'idée que tant de nos responsables savent ce qu'ils font", a déclaré samedi l'ancien président des Etats-Unis, qui s'adressait à des étudiants.

L\'ancien président des Etats-Unis, Barack Obama, le 16 mai 2020 dans un message vidéo enregistré.
L'ancien président des Etats-Unis, Barack Obama, le 16 mai 2020 dans un message vidéo enregistré. (GETTY IMAGES / AFP)

Une critique à peine voilée contre Donald Trump. L'ancien président américain Barack Obama s'est adressé à des étudiants, samedi 16 mai, lors d'une rare intervention publique depuis le début de la pandémie de Covid-19 et dans laquelle il a indirectement critiqué la gestion de son successeur. Lors d'un message de félicitations diffusé lors d'une cérémonie pour les diplômés du réseau des universités historiquement noires (HBCU), il a ainsi évoqué les conséquences de la pandémie : "Avant toute chose, cette pandémie a enfin enterré l'idée que tant de nos responsables savent ce qu'ils font", a dit Barack Obama. "Nombre d'entre eux ne cherchent même pas à faire semblant d'être responsables".

Une pandémie qui "met en lumière" les inégalités

Il a également souligné que la crise sanitaire était un révélateur des inégalités qui frappent les Noirs américains, et il s'est apparemment indigné, sans le nommer, du meurtre d'Ahmaud Arbery, 25 ans, abattu le 23 février alors qu'il faisait un jogging dans un quartier résidentiel de Brunswick, une ville de Géorgie, un Etat du sud des Etats-Unis. "Une maladie comme celle-ci met en lumière les inégalités sous-jacentes et le fardeau historiquement porté par les communautés noires dans ce pays, a dit Barack Obama. Nous l'observons quand un homme noir fait son jogging et que des gens décident de l'interpeller, de l'interroger et de l'abattre s'il ne se soumet pas à leurs questions".

En privé, l'ancien président a qualifié plus explicitement la gestion de la pandémie par Donald Trump de "désastre chaotique absolu", lors d'un coup de fil avec d'anciens collaborateurs le 8 mai, selon des médias américains. Il a assuré qu'il passerait "autant de temps que nécessaire à faire campagne aussi intensivement que possible pour Joe Biden", auquel il a apporté son soutien officiel le 14 avril dans un long message vidéo. Contre Donald Trump qui évoquait l'existence d'une conspiration contre lui surnommée "Obamagate", Barack Obama a répondu la semaine dernière d'un mot tweeté : "Votez".