Coronavirus : Airbus, Vinci, TF1... De nombreux groupes revoient leurs objectifs financiers à la baisse

Pour faire face à la crise, le groupe Airbus a par ailleurs décidé de ne pas verser de dividendes à ses actionnaires au titre de l'année 2019.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des avions d'Airbus, le 29 mai 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). (JEAN-VINCENT REYMONDON / AIRBUS / AFP)

Ajustements en série. Face à la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19, plusieurs groupes français ont annoncé, lundi 23 mars, qu'ils revoyaient leurs objectifs financiers pour l'année 2020 à la baisse afin de soulager leur trésorerie. C'est le cas notamment d'Airbus, de Saint-Gobain, de Schneider Electric, de Vinci et de TF1. 

>> Suivez l'évolution de la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Airbus a ainsi annulé le versement de dividendes (1,80 euro par action) à ses actionnaires au titre de l'année 2019 ainsi que ses prévisions de résultats pour 2020. Dans un communiqué, le constructeur aéronautique précise avoir "reçu l'aval" de son conseil d'administration. L'opération permettra d'économiser "environ 1,4 milliard d'euros".

Du côté de Vinci, "l'objectif, annoncé en février dernier, d'une progression du chiffre d'affaires et du résultat pour 2020 ne pourra pas être tenu", a prévenu le géant français du BTP. De nombreux chantiers sont en effet interrompus et le trafic chute dans les aéroports, dont le groupe gère les infrastructures.

Des objectifs qui "ne sont plus pertinents"

Le groupe Saint-Gobain, qui fabrique des matériaux de construction, doit également revoir ses objectifs et réduit fortement ses investissements. "Compte tenu de la pandémie, la guidance 2020 du groupe s'en trouve remise en cause sans qu'il soit possible aujourd'hui d'en évaluer l'impact", indique le groupe.

Schneider Electric suspend aussi ses objectifs financiers annuels, qui "ne sont plus pertinents". "A ce stade et compte tenu des incertitudes sur l'évolution de la situation, il est trop tôt pour déterminer l'ensemble des impacts sur les résultats du groupe", déclare l'entreprise dans un communiqué.

Enfin, TF1 a averti lundi que le groupe audiovisuel serait touché significativement par la crise économique due au nouveau coronavirus, qui le conduit à "suspendre" ses objectifs financiers annoncés en février dernier. "Nos clients annonceurs, en particulier dans les secteurs du tourisme, des biens culturels ou du transport, sont amenés à reporter ou annuler un grand nombre de campagnes", explique le groupe.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Eclairage. Coronavirus : comment parler de la pandémie de Covid-19 avec un enfant ?

•Conseils. Coronavirus : comment faire l'école à la maison pendant le confinement ?

• Infographies. Cas confirmés, mortalité, localisation... L'évolution de l'épidémie en France et en Europe

Reportage. Qui aurait arrêté mon fils qui travaillait dehors sans symptômes ? Personne !": un petit village italien échappe à l'épidémie de coronavirus grâce à un dépistage massif

• VIDEO. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.