Coronavirus : plus de trois milliards de personnes appelées à se confiner, "l'humanité entière" est menacée, selon l'ONU

Au total, plus de 19 000 personnes ont perdu la vie dans le monde à cause de ce virus et plus de 420 000 ont été contaminées.

Des travailleurs rentrent chez eux, à proximité de New Delhi, en Inde, où un confinement a été décrété pour trois semaines, le 25 mars 2020. 
Des travailleurs rentrent chez eux, à proximité de New Delhi, en Inde, où un confinement a été décrété pour trois semaines, le 25 mars 2020.  (DANISH SIDDIQUI / REUTERS)

Le monde est à l'arrêt. Plus de trois milliards de personnes, soit plus du tiers de l'humanité (évaluée par l'ONU à 7,8 milliards de personnes en 2020), sont désormais appelées à rester confinées pour faire face au coronavirus, selon un décompte de l'AFP réalisé mercredi 25 mars. L'Espagne est devenue ce même jour le deuxième pays le plus touché en nombre de morts par la pandémie de maladie Covid-19, dont l'expansion "menace l'humanité toute entière", selon le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Face à cette pandémie, "l'ensemble de l'humanité doit riposter. Une action et une solidarité mondiales sont cruciales", a souligné Antonio Guterres en lançant mercredi un "plan de réponse humanitaire mondial" destiné notamment à aider les pays les plus pauvres.

L'ONU appelle à la libération de détenus

De leur côté, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale ont appelé les créanciers bilatéraux à geler les remboursements de dettes des pays les plus pauvres.

Au total, plus de 19 000 personnes ont perdu la vie dans le monde à cause de ce virus et plus de 420 000 ont été contaminées. C'est "pire qu'une guerre", constate Orlando Gualdi, le maire de Vertova, près de Bergame, dans le nord de l'Italie, un village où le virus a fait plus de morts que la Seconde Guerre mondiale. Avec 6 800 décès, l'Italie reste le pays le plus touché. 

L'ONU s'inquiète également que le virus fasse des "ravages" dans les prisons et appelle à la libération de détenus à travers le monde.