Coronavirus : plus de 38 000 morts au Brésil, qui reprend la publication des statistiques publiques sur l'épidémie

Le ministère brésilien de la Santé a repris mardi le modèle de décompte en place jusqu'au 4 juin.

Des malades du Covid-19 à l\'hôpital de Manaus, au Brésil, le 8 juin 2020. 
Des malades du Covid-19 à l'hôpital de Manaus, au Brésil, le 8 juin 2020.  (MICHAEL DANTAS / AFP)

L'épidémie de coronavirus ne marque pas le pas au Brésil. Le pays a enregistré 1 272 décès dus au Covid-19 en 24 heures, portant le total à 38 406 morts, ont annoncé mardi 9 juin les autorités sanitaires, qui ont repris le modèle de bilan quotidien existant avant des changements controversés opérés par le gouvernement de Jair Bolsonaro.

Des chiffres probablement sous-estimés

Le nombre de nouvelles contaminations s'élève à 32 091, deuxième nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie, pour un total de 739 503 cas identifiés sur le territoire, selon les données officielles du ministère de la Santé. Des experts estiment que le nombre de cas pourrait être jusqu'à 15 fois plus élevé, en raison de l'absence de dépistage massif dans ce pays de 210 millions d'habitants. Le Brésil est le deuxième pays le plus touché en nombre de personnes infectées. Il est le troisième en termes de décès, mais pourrait rapidement occuper la deuxième place, devant le Royaume-Uni (40 883 décès).

Le ministère brésilien de la Santé a repris mardi le modèle de décompte en place jusqu'au 4 juin. Depuis vendredi, le gouvernement avait opéré des changements dans la diffusion des chiffres de la pandémie, livrant ses bilans de plus en plus tard et cessant de communiquer le nombre total de cas et de décès. Ces changements ont suscité une avalanche de critiques et généré des initiatives de calcul parallèles. Lundi soir, un juge de la Cour suprême fédérale, Alexandre de Moraes, a ordonné que le gouvernement du président d'extrême droite communique les statistiques de la pandémie dans leur intégralité.