Coronavirus : pas de touristes autorisés aux Sables-d'Olonne

Si les congés de Pâques commencent demain pour les académies de Paris, Toulouse et Montpellier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner le répète : on ne part pas en vacances. Aux Sables-d'Olonne (Vendée), le maire a pris deux arrêtés pour limiter toute arrivée massive sur sa commune.

France 2

La grande plage des Sables-d'Olonne (Vendée), va-t-elle se remplir de vacanciers pendant les congés de Pâques ? C’est en tout cas ce que redoute la municipalité. Le maire a pris deux arrêtés, visant à interdire les locations touristiques et l’occupation des résidences secondaires. Les habitants se disent particulièrement rassurés de ces mesures, visant à limiter la propagation du Covid-19. "Ça évite d’avoir du mouvement de foule et de véhiculer le virus s’il est là", explique un passant.

16 000 résidences secondaires 

Après l’annonce du confinement, des milliers de touristes seraient arrivés en Vendée. Pour les prochaines vacances, Yannick Moreau, le maire, "veut éviter qu’une deuxième vague n’arrive". Il détaille : "Quand on a 16 000 résidences secondaires, et que le système de santé local est déjà déficitaire en médecin, on n’est pas en mesure d’absorber un nouveau choc d’épidémie." 43% de la population est âgée de plus de 60 ans. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Si les congés de Pâques commencent demain pour les académies de Paris, Toulouse et Montpellier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner le répète : on ne part pas en vacances. Aux Sables-d\'Olonne (Vendée), le maire a pris deux arrêtés pour limiter toute arrivée massive sur sa commune.
Si les congés de Pâques commencent demain pour les académies de Paris, Toulouse et Montpellier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner le répète : on ne part pas en vacances. Aux Sables-d'Olonne (Vendée), le maire a pris deux arrêtés pour limiter toute arrivée massive sur sa commune. (France 2)