Coronavirus : pas de recours possible en cas de contamination dans les prochains meetings de Donald Trump

Les partisans du président candidat à sa réélection doivent s'engager à ne pas poursuivre en justice l'équipe de campagne du président.

Le président américain Donald Trump lors d\'une table ronde à Dallas, au Texas, le 11 juin 2020. 
Le président américain Donald Trump lors d'une table ronde à Dallas, au Texas, le 11 juin 2020.  (NICHOLAS KAMM / AFP)

Une clause coronavirus. Les soutiens de Donald Trump qui se rendront à ses prochains meetings de campagne doivent s'engager à ne pas poursuivre en justice l'équipe du président candidat républicain en cas de contamination au Covid-19. Le milliardaire a annoncé mercredi 10 juin une reprise des meetings de campagne dans quatre Etats (Oklahoma, Floride, Arizona et Caroline du Nord), malgré la pandémie qui continue d'y sévir. En Floride, Arizona et Caroline du Nord le nombre de contaminations enregistrées est même reparti à la hausse, alors que les Etats-Unis comptent déjà 113 000 morts du Covid-19 et plus de deux millions de personnes contaminées.

Une décharge de responsabilité à signer

Sur le site internet de la campagne de Donald Trump, ses partisans doivent signer une décharge de responsabilité pour s'inscrire à ces événements. "En appuyant sur le bouton d'inscription en bas, vous acceptez qu'il existe un risque d'exposition au Covid-19 dans chaque endroit public où se trouvent d'autres personnes. En participant à ce meeting, vous et les invités présents assumez tous les risques liés au Covid-19", est-il écrit sur la page de l'événement qui aura lieu dans l'Oklahoma le vendredi 19 juin.

Il leur est également demandé de ne pas faire porter la responsabilité d'une possible contamination à un membre ou affilié de la campagne de réélection du milliardaire. Aucune mention du port du masque n'est faite.