Coronavirus : "On a vraiment des situations de grande détresse", alerte Samuel Le Bihan, papa d'une petite fille autiste

L'acteur, co-président de l'association Autisme Info service, se réjouit qu'Emmanuel Macron ait décidé d'adapter le confinement pour les personnes autistes.

Avec le confinement, l\'association Autisme Info service, dont Samuel Le Bihan est co-président, reçoit quatre fois plus d\'appels de parents.
Avec le confinement, l'association Autisme Info service, dont Samuel Le Bihan est co-président, reçoit quatre fois plus d'appels de parents. (JEFF PACHOUD / AFP)

Emmanuel Macron promet un assouplissement des règles de confinement pour les personnes autistes. Le chef de l'Etat annonce la mise en place d'un formulaire d'attestation adapté spécialement pour eux et leurs accompagnants, qui sont eux aussi autorisés à sortir. "Aujourd'hui, on a vraiment des situations de grande détresse", rapporte Samuel Le Bihan, comédien, co-président de l’association Autisme Info Service et papa d'une petite fille autiste de 8 ans.

>> Coronavirus : suivez en direct les dernières informations sur le confinement et l'épidémie de Covid-19

"Aujourd'hui, on a quatre fois plus d'appels que sur toute l'année", sur la plateforme Autisme Info Service, annonce le co-président de l'association. Les principales demandes, "pouvoir sortir, prendre l'air, décompresser, avoir l'autorisation de pouvoir sortir avec son enfant autiste", ce qui a finalement été autorisé jeudi 2 avril par le président de la République.

Plus d'éducateur spécialisé

"C'est une grande nouvelle, c'était demandé par les parents, par toutes les associations", réagit Samuel Le Bihan. "Chaque autiste est très différent, cela peut-être aller dans un lieu dont il a l'habitude, car les autistes demandent à avoir une routine, à retrouver des éléments qu'ils connaissent, mais cela peut être aussi bien faire le tour du périphérique en voiture."

Aujourd'hui, rapporte le comédien, les éducateurs spécialisés ne peuvent plus se rendre auprès des autistes à cause du confinement, et "la plupart des IME (Institut médico-éducatif) sont fermés". "Tout ce qui servait de soulagement aux familles est arrêté." "C'est beaucoup d'énergie. On voit ce que c'est que d'avoir un bébé, mais imaginez un bébé adulte. Cela devient très compliqué", poursuit Samuel Le Bihan.

L'association Autisme Info Service tient un site internet pour renseigner les familles et a renforcé les effectifs afin de répondre aux appels au 0800 71 40 40.