Coronavirus : Mark Zuckerberg veut faire de Facebook "l’entreprise la plus en avance" sur le télétravail

La moitié des employés du réseau social pourraient travailler de chez eux, de façon permanente, d'ici cinq à dix ans.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, le 15 février 2020, lors d\'une conférence sur la sécurité, à Munich (Allemagne).
Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, le 15 février 2020, lors d'une conférence sur la sécurité, à Munich (Allemagne). (TOBIAS HASE / DPA / AFP)

Facebook met un "like" au télétravail. A tel point que Mark Zuckerberg, le fondateur du réseau social, a annoncé jeudi 21 mai que la moitié des employés de l'entreprise pourraient travailler de chez eux, de façon permanente, d'ici 5 à 10 ans. Un changement lié à l'épidémie en cours. En ce moment, 95% du personnel de Facebook est en télétravail. Et cela va donc continuer car "le coronavirus ne va pas disparaître avant longtemps", a-t-il insisté. Mark Zuckeberg souhaite donc que la plateforme, qui comptait 45 000 employés dans le monde fin 2019, devienne "l'entreprise la plus en avance au monde sur le travail à distance".

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la crise sanitaire dans notre direct

Le fondateur de Facebook avait déjà annoncé récemment que ses employés continueraient à travailler en majorité de chez eux jusqu'à la fin de l'année. Selon une étude en interne, plus de 50% des employés s'estiment plus productifs en télétravail, et 20 à 40% se disent intéressés par la possibilité de travailler à distance de façon permanente. Mais la moité aimerait retourner au bureau le plus vite possible. Mark Zuckerberg s'est dit "optimiste" sur le potentiel bénéfique du travail à distance. "Nous ne le faisons pas parce que des employés le réclament, mais parce que nous sommes là pour servir le monde, et notre communauté, et débloquer autant d'innovation que possible", a-t-il notamment développé.