Coronavirus : les théories conspirationnistes se multiplient sur les réseaux sociaux

Depuis que l'on parle du coronavirus, les plus folles théories circulent sur les réseaux sociaux. 

FranceInfo

"Tout d'un coup #coronavirus, rien n'est fait par hasard (...) Ça me fait penser à Mission impossible 2 avec des maladies que l'on crée et puis on trouve l'antidote après, c'est l'industrie pharmaceutique qui se frotte les mains", tweete une internaute. "Pourquoi les États-Unis ont-ils un brevet du coronavirus ? Pour l'utiliser comme arme. Une attaque économique de la CIA", poste un autre. Alors, non, le coronavirus détecté en Chine n'a pas été créé en laboratoire, ni été breveté par les Américains.

"On a toujours fantasmé autour de grandes épidémies"

Malheureusement, ces théories conspirationnistes sont loin d'être isolées dans le temps. "On peut remonter très très loin dans l'histoire, où on a toujours fantasmé autour de grandes épidémies. On a pu accuser les Juifs de répandre la Grande Peste au Moyen-Âge. On a eu des théories farfelues autour du Sida", explique Tristan Mendès France, maître de conférences à l'Université Paris Celsa. La maladie, c'est aussi le tremplin idéal pour contester le pouvoir, ou encore désigner un bouc émissaire. Alors, on pourrait prendre ces théories à la légère, mais leur multiplication peut présenter un réel danger pour la société. 

Des piétons dans une rue de Wuhan, ville chinoise au cœur de l\'épidémie du nouveau coronavirus, le 26 janvier 2020.
Des piétons dans une rue de Wuhan, ville chinoise au cœur de l'épidémie du nouveau coronavirus, le 26 janvier 2020. (HITOSHI YAMADA / NURPHOTO / AFP)