Coronavirus : les tests renforcés dans les aéroports

Le gouvernement décide de serrer la vis aux frontières. Le Premier ministre annonce un renforcement des mesures pour les voyageurs venant de pays dits "à risque". Mais comment faire appliquer la mesure ?

Face au virus, la France renforce ses mesures de protection. C’est le Premier ministre lui-même qui est venu sur le terrain. A l’aéroport de Roissy (Val-d'Oise), Jean Castex et les ministres des Transports et de la Santé étaient présents. Ils ont annoncé la mise en place de tests désormais obligatoires. Des tests pour les voyageurs en provenance des 16 pays les plus contaminés : Etats-Unis, Brésil, Panama, Pérou, Algérie, Afrique du Sud, Madagascar, Inde, Turquie, Serbie et certains pays du Golfe.

Pas de stratégie de dépistage dans certains pays

Dès le 1er août, leurs citoyens ou les Français qui y résident devront monter un résultat négatif pour entrer sur le territoire français. A défaut, ils seront testés sur place. "Dans ces pays, il n’existe pas de stratégie de dépistage, l’accès au test y est difficile. Nous avons donc décidé de généraliser les tests à l’arrivée." Ceux dont le test est positif seront placés en quatorzaine. La prise de température sera généralisée à tous les passagers grâce à une caméra thermique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Jean Castex en déplacement à l\'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 24 juillet 2020.
Le Premier ministre Jean Castex en déplacement à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 24 juillet 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)