Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les soignants ont "des besoins nouveaux, supplémentaires et nous saurons y répondre", assure Olivier Dussopt

Payer les heures supplémentaires est "l'objectif du ministre de la Santé", déclare le secrétaire d'État.

Article rédigé par
avec France Bleu Drôme-Ardèche - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes Publics, le 11 février 2020 à l'Élysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le collectif Inter-hôpitaux met en cause Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes Publics, qui, selon les soignants, n'a pas prévu les moyens financiers et humains pour renforcer la fonction publique hospitalière en cette crise de coronavirus. "Il y a des besoins nouveaux, supplémentaires et nous saurons y répondre", a assuré mardi 24 mars Olivier Dussopt sur France Bleu Drôme Ardèche.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Nous avons prévu 2 milliards d'euros supplémentaires. C'est une première réponse aux besoins urgents qui ont été exprimés en termes de matériel, de revalorisation des indemnités journalières et demandés pour la reconnaissance de l'engagement et cela concerne aussi les heures supplémentaires. 

Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes Publics

à France Bleu Drôme-Ardèche

Toutes les heures supplémentaires durant cette épidémie seront-elles payées ? "C'est l'objectif du ministre de la Santé", a répondu Olivier Dussopt. "C'est normal, nous demandons aux soignants d'être totalement mobilisés et engagés. Nous avons une discussion qui s'ouvre dans les prochains jours pour accélérer les plans de revalorisation des carrières des professionnels de la santé."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.