Coronavirus : les patrons de bars haussent le ton

Après les annonces sanitaires du gouvernement pour fermer les bars à 22 heures dans les zones d’alertes renforcées, des professionnels du secteur ont manifesté leur désapprobation, notamment à Lille (Nord).

FRANCE 3

"Laissez-nous travailler !", pouvait-on entendre, scandé par la foule, mardi 29 septembre, sur la Grand Place de Lille (Nord). Des professionnels de la restauration s’étaient réunis pour protester contre les récentes décisions gouvernementales, qui contraignent les bars à fermer après 22 heures dans les zones d’alertes renforcées, afin de lutter contre le coronavirus. "Nous sommes tous ensemble aujourd’hui pour dénoncer la stigmatisation de nos établissements. Nous ne sommes pas vecteurs du Covid-19", assurait un manifestant.

"On perd plus de 80% de notre chiffre d’affaires"

La fermeture à 22 heures va être "ingérable" selon eux. "On ne se prend pas de salaire. On a de la chance d’avoir une famille derrière nous qui nous soutient, mais jusqu’à quand ? On perd plus de 80% de notre chiffre d’affaires", déplore Alexandre Bruhier, gérant de bar à Valenciennes (Nord).

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation à Marseille, le 25 septembre pour protester contre la fermeture annoncée pour le lendemain des bars et restaurants.
Manifestation à Marseille, le 25 septembre pour protester contre la fermeture annoncée pour le lendemain des bars et restaurants. (NICOLAS TUCAT / AFP)