Coronavirus : les masques livrés en pharmacie "ne sont pas des FFP2" affirme le président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, qui dénonce un "scandale"

Philippe Besset, président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF), dénonce sur franceinfo des livraisons de masques encore insuffisantes, et des modèles pas adaptés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une officine de pharmacie. Illustration. (BURGER / PHANIE)

Le gouvernement reconnaît le manque de masques pour aider les soignants à se protéger contre le coronavirus, mais assure que les premières livraisons sont arrivées dans les hôpitaux et les pharmacies. Philippe Besset, président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF) a confirmé jeudi sur franceinfo "la dotation de 400 à 500 masques" pour chaque pharmacie, ce qui correspond à l’équipement d’"une dizaine de professionnels pour deux semaines". Mais il dénonce "un scandale". Selon lui, "ce ne sont pas des masques FFP2",  mais "des masques chirurgicaux". Philippe Besset a rappelé qu’il fallait "à peu près 6 millions" de masques par jour et espère une "régularité des livraisons".

>> Coronavirus : suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

franceinfo : Avez-vous reçu les masques promis par le gouvernement ?

Les officines françaises ont effectivement reçu une dotation de 400 à 500 masques chacune. Il faut savoir que cette dotation, avec les restrictions qui nous ont été communiquées, permet d'équiper pour chaque pharmacie une dizaine de professionnels pour deux semaines. Donc, c'est largement insuffisant pour équiper l'ensemble des libéraux français.

Est-ce que ce sont des masques FFP2 ?

Non, on n'a pas le bon équipement, c'est clair. Ce sont des masques chirurgicaux, dans la plupart des cas, qui sont aux officines. Mais on va faire avec ce qu'on a pour l'instant. Le principe, c'est de soigner et de répondre présent à la population. Nous attendons maintenant d'avoir le bon équipement qui arrive. La pompe est amorcée et j'espère qu'elle ne s'arrêtera pas et que nous recevrons les prochaines dotations conformes.

Comment expliquez-vous cela ?

Je n’ai aucune information sur l'aval de la chaîne, sur la fabrication, sur le stock, etc. Le gouvernement ne communique pas du tout là-dessus et nous arrivons à savoir les choses que quand nous les recevons. Quand nous les recevons, je suis capable de vous dire voilà, moi, j'ai reçu dans mon officine 500 masques chirurgicaux que j'ai commencé à dispatcher dès ce matin entre les différents soignants de la commune.

Il vous faut dans l’urgence ces masque FFP2 ?

Il nous faut des masques FFP2 avec une cadence d'utilisation. Il nous en faut à peu près 6 millions par jour. Nous demandons qu’il y ait un cadencement des masques, une régularité des livraisons de telle manière à ce que les soignants puissent venir s'approvisionner en fonction des besoins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.