Coronavirus : les masques de protection en rupture de stock

Le coronavirus inquiète en France. Les pharmacies font face à un afflux de clients et la plupart cherchent à se procurer des masques de protection. Cependant, est-ce réellement un outil utile pour se protéger du virus ?

FRANCE 3

Le masque de protection est un des articles vendus d'ordinaire en pharmacie. Mais depuis le lundi 27 janvier, il est en rupture de stock dans une officine lyonnaise. Il est impossible de répondre à la demande de la vingtaine de clients quotidiens qui cherchent à se procurer le masque spécialement adapté aux inflammations respiratoires. "On demande des masques FFP 2, le masque canard qu'on peut voir dans les hôpitaux. Et là on ne peut pas en avoir, nos grossistes principaux sont en rupture de stock", explique Véronique Nouri, présidente du syndicat national des pharmaciens du Rhône.

Le signe d'une inquiétude

À Rodez (Aveyron), l'une des pharmacies de la ville n'a plus de masque disponible, elle aussi. C'est le signe d'une inquiétude que certains clients de la pharmacie trouvent disproportionnée. "Je ne suis pas inquiète et je trouve stupide de se précipiter pour acheter des masques, alors que le risque est bien loin de nous", confie l'une des clientes. Au centre hospitalier de la ville, même si on suit la situation de près, on tient à rassurer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des piétons dans une rue de Wuhan, ville chinoise au cœur de l\'épidémie du nouveau coronavirus, le 26 janvier 2020.
Des piétons dans une rue de Wuhan, ville chinoise au cœur de l'épidémie du nouveau coronavirus, le 26 janvier 2020. (HITOSHI YAMADA / NURPHOTO / AFP)