Coronavirus : les grandes fortunes américaines au secours de la population

Les États-Unis se préparent au pic épidémique du coronavirus Covid-19, prévu à la mi-avril. Donald Trump a prolongé les mesures de distanciation sociale, dimanche 29 mars. Sans système de santé universel, les Américains peuvent toujours compter sur les dons de stars et patrons fortunés.

France 3

En plein cœur de l’épicentre américain de l’épidémie de coronavirus Covid-19, à New York (New York, États-Unis), le personnel soignant manque de tout. Il va bientôt enfin recevoir davantage de masques et de combinaisons protectrices. Ces cadeaux indispensables seront notamment envoyés par Rihanna. La chanteuse vient de débourser 5 millions d’euros pour lutter contre le coronavirus. D’autres stars américaines ont donné de leur fortune pour la bonne cause, comme l’actrice Angelina Jolie, pour payer des repas aux écoliers pauvres qui n’ont plus de cantine, ou encore le rappeur Kanye West, qui a fait la même chose pour les personnes âgées. Les chanteuses Ariana Grande et Taylor Swift ont quant à elles carrément envoyé des virements de 3 000 $ à certains de leurs fans qui ont perdu leur travail.

Bill Gates donne 100 millions de dollars pour la recherche

Mais c’est de la Silicon Valley, en Californie (États-Unis), qu’arrive l’aide la plus stratégique, avec la force de frappe d’entreprises comme Apple. De son côté, Tesla va distribuer des centaines de ventilateurs à la ville de New York. Les multinationales californiennes regorgent surtout d’ingénieurs et de scientifiques. Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, et sa femme, Priscilla Chan, médecin de formation, vont verser 25 millions de dollars à leur fondation de recherche pour trouver un traitement. Bill Gates est allé encore plus loin, en dépensant 100 millions de dollars pour financer la recherche médicale. Sa fondation travaille depuis longtemps sur les maladies infectieuses. Dernier poids lourd dans la guerre contre le virus, Amazon, qui va profiter de son réseau pour livrer et collecter des tests de dépistage dans le monde entier. En partenariat avec l’OMS, l’entreprise va aussi utiliser ses algorithmes de livraison pour mieux suivre l’évolution du virus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme avec un masque de protection marche dans le quartier de Manhattan, à New York, le 28 mars 2020.
Une femme avec un masque de protection marche dans le quartier de Manhattan, à New York, le 28 mars 2020. (VANESSA CARVALHO / BRAZIL PHOTO PRESS / AFP)