Coronavirus : les escrocs profitent de la crise sanitaire

Les escrocs n’ont pas mis longtemps à profiter de la crise, et notamment des pénuries de masques et de gels hydroalcooliques, pour établir de nombreuses arnaques.

France 3

Un "fournisseur" réputé propose 1000 masques et 600 flacons de gel hydroalcoolique à un pharmacien, qui s'empresse de verser plus de 5000 euros. Malheureusement, un imposteur était derrière cette facture. Seul détail qui aurait permis de repérer l’arnaque : le numéro d’identification de l’entreprise de masque qui n’était pas le bon, mais le pharmacien ne l’a malheureusement pas détecté. Il ne sera jamais livré, et jamais remboursé.

7 milliards d’euros de préjudice réel

Son cas est loin d’être isolé. En effet, les pharmaciens, hôpitaux et Ehpad sont devenus la cible de réseaux d’escrocs. "On a vraiment affaire à des groupes criminels organisés extrêmement spécialisés et rodés. En préjudice réel, on l’estime à 7 milliards d’euros", explique Anne-Sophie Coulbois, cheffe de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière. Pour éviter toute fraude, il convient de contacter tout de suite son fournisseur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un clavier d\'ordinateur. (Illustration). 
Un clavier d'ordinateur. (Illustration).  (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)