Coronavirus : le nombre d'enfants battus augmente durant le confinement

Durant le confinement, les enfants se retrouvent comme des victimes collatérales de l'enfermement avec leurs parents. Les violences des adultes à leur égard ne font qu'augmenter. Adrien Taquet, le secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'enfance, réagit dans le 23h de franceinfo mardi 31 mars.

Adrien Taquet, le secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'enfance, assure mardi 31 mars que le dispositif mis en place contre les violences fonctionne : "On fait en sorte que le dispositif d'alerte d'urgence soit efficace et effectif en cette période de confinement. C'est la raison pour laquelle nous avons déclenché dès le début de cette période de confinement et même dès avant le plan de continuité du 119, le numéro de l'enfance en danger. Le 119 est à la fois gratuit et anonyme".

Penser à appeler un numéro d'urgence

Quant aux mesures à prendre, le secrétaire d'Etat explique que ce peut être du bon sens : "Peut-être pouvons nous commencer par aller frapper à la porte de ses voisins pour savoir ce qu'il se passe, pour montrer que l'on est là que l'on est attentif, et surtout, il faut appeler le 119 si on a le moindre doute". Et de noter : "En temps normal, face à une suspicion de violences sur des enfants, seul un français sur quatre appelle le 119 ou le 17".

Le JT
Les autres sujets du JT
Taquet
Taquet (FRANCEINFO)