Coronavirus : les embauches s'effondrent de 65% en avril

La masse salariale soumise à cotisations sociales du secteur privé diminue en outre de 2,5% au premier trimestre, après une hausse de 0,7% au quatrième trimestre 2019.

L\'agence Pôle emploi de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 17 février 2020.
L'agence Pôle emploi de Rennes (Ille-et-Vilaine), le 17 février 2020. (MAXPPP)

C'est un signe supplémentaire du spectaculaire ralentissement de l'économie lié à la pandémie de Covid-19. Le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois (hors intérim) a chuté de 64,9% en avril après une baisse de 24,9% en mars, a indiqué mercredi 20 mai l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss).

>> Suivez les derniers développements liés à la pandémie de Covid-19

Le recul est de 73,8% sur trois mois et de 73,0% sur un an, selon la caisse nationale des Urssaf. Les déclarations d'embauche en CDI diminuent de 63,6% en avril et celles en CDD de plus d'un mois de 66,4%. Sur un an, elles baissent respectivement de 71,0% et 75,1%.

La masse salariale soumise à cotisations sociales du secteur privé diminue de 2,5% au premier trimestre, après une hausse de 0,7% au quatrième trimestre 2019. "Cette baisse résulte des contractions de l'emploi et du salaire moyen par tête. Celui-ci est notamment impacté à compter de la mi-mars par le recours massif au chômage partiel, dont l'indemnisation n'est pas soumise à cotisations sociales", souligne l'Acoss.