Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Coronavirus : les craintes des chauffeurs routiers

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : les craintes des chauffeurs routiers Covid-19 : les cliniques se préparent aussi
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les routiers qui approvisionnent les supermarchés, les stations-services ou toutes les industries encore en marche se plaignent de conditions de travail de plus en plus dégradées depuis la crise sanitaire liée au coronavirus. 

Sur les grands axes, il n’y a pratiquement plus qu’eux qui roulent, mais leur travail est de plus en plus difficile. Stéphane est chauffeur routier près de Rennes (Ille-et-Vilaine), comme tous ses collègues il se heurte de plus en plus souvent sur les aires de service à des portes closes. "Tout est fermé, pas de restauration, pas de café, pas de toilette, pas de douche (…) on a besoin de nous, mais on prend aucune précaution pour les chauffeurs", déclare-t-il.

Leurs conditions de vie sont dégradées

Leurs conditions de vie sont dégradées et leur accueil est suspicieux pendant leur déchargement. Pour des chauffeurs rencontrés près de Lyon (Rhône), tout a changé depuis une semaine. "Les clients prennent des distances avec nous", explique l’un d’eux. Certains chauffeurs se posent même la question d’arrêter leur activité et de rester chez eux. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.