Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les chefs de service inquiets pour la suite de la pandémie

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : les chefs de service inquiets pour la suite de la pandémie
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L’hôpital de Lille est en surchauffe, mais c’est encore plus compliqué ailleurs, comme dans les hôpitaux de Strasbourg.

À Colmar, Strasbourg, ou encore Mulhouse, plusieurs chefs de service décrivent des hôpitaux au bord de la rupture. « Oui, il y a une inquiétude chez les soignants en Alsace, explique le journaliste Olivier Feniet depuis Strasbourg. Une inquiétude qui est liée à ce nombre : 278 nouveaux cas diagnostiqués ce week-end. Selon l’agence régionale de la santé, la barre des 1 000 cas est désormais franchie en Alsace. Ce sont autant de nouveaux cas qui font craindre un manque de lit en réanimation, un manque de respirateurs artificiels. »

Une réorganisation des services

Ce lundi 16 mars au matin, « nous avons essayé de joindre les différents services de réanimation des hôpitaux. Impossible, ils sont tous en surchauffe, ils sont tous sous l’eau. Nous avons quand même réussi à contacter du personnel hospitalier qui nous confie que tout est en train d’être réorganisé », indique le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.