Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les Asiatiques victimes de discrimination en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : les Asiatiques victimes de discrimination en France
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le coronavirus suscite beaucoup de fantasmes, et les premières victimes sont les Français d'origine asiatique, qui se retrouvent stigmatisés partout où ils vont.

Il fait partie de ceux qui ont décidé de prendre la parole pour alerter l'opinion. Mercredi 29 janvier, alors qu'il faisait ses courses au rayon fruits et légumes d'un supermarché de Strasbourg (Bas-Rhin), Donald-Yang Gabbha, étudiant d'origine chinoise, a été violemment pris à partie par une cliente qu'il a ensuite filmée. "Je choisissais les fruits avec mes mains, et d'un coup une dame m'a demandé si j'avais eu le virus. J'étais sous le choc, et je lui ai demandé si elle rigolait. Elle m'a dit que non", explique-t-il.

Un lourd climat de suspicion

Des agressions verbales ou des comportements à caractère raciste qui se seraient multipliés partout en France depuis l'apparition du coronavirus à l'encontre des populations d'origine asiatique. Un lourd climat de suspicion semble régner, comme dans une vidéo tournée dans la semaine du 27 janvier dans les transports en commun parisiens. Le problème s'invite même dans certains établissements scolaires puisqu'une jeune fille a confié à sa mère qu'elle serait harcelée à l'école. Pour dénoncer ces amalgames, les initiatives se multiplient sur les réseaux sociaux. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.