Coronavirus : le gouvernement a-t-il ignoré l’alerte ?

Et alors que la France doit affronter une crise sanitaire inédite, Agnès Buzyn vient peut-être d’ouvrir une crise politique. L’ancienne ministre de la Santé, affirme avoir « alerté dès le mois de janvier l’exécutif de l’ampleur de l’épidémie qui se profilait ».

France 3

Le 24 janvier dernier, l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, se voulait rassurante concernant l’épidémie du coronavirus. « Les risques de propagation du virus dans la population sont très faibles », déclarait-elle. Un mois et demi plus tard, l’ancienne ministre assure dans un entretien au Monde qu’elle « savait l’ampleur qu’allait prendre l’épidémie du Covid-19 », et qu’elle avait alerté le gouvernement.

« Les élections ne pourraient sans doute pas se tenir »

Agnès Buzyn a déclaré « Je pense que j’étais la première à voir ce qu’il se passait en Chine… Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation. Le 30 janvier, j’ai averti Edouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir. Je rongeais mon frein ». Alors que ses propos sèment le doute, ce soir, Agnès Buzyn semble reculer et assure que le gouvernement a été pleinement à la hauteur des défis pour affronter le virus. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Agnès BuzYn candidate LREM à la mairie de Paris, le 15 mars 2020.
Agnès BuzYn candidate LREM à la mairie de Paris, le 15 mars 2020. (JULIEN DE ROSA / POOL)