Coronavirus : le trafic aérien toujours très réduit malgré le déconfinement

Depuis deux mois, la plupart des avions sont cloués au sol à Roissy-Charles de Gaulle. Le déconfinement qui commence lundi 11 mai va-t-il accélérer le trafic aérien ?

France 3

"Nous sommes devant les contrôles de police aux frontières et il n’y a quasiment personne car il n’y a qu’un seul vol au départ ce soir", explique le journaliste Julien Duponchel, en direct de l’aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, dimanche 10 mai dans la soirée.

Pas de changement prévu pour les vols nationaux

"A titre d’exemple, Air France fait d’habitude décoller près de 1 000 avions, aujourd’hui il n’y en a eu que 23, essentiellement pour des étrangers en transit car les Français, eux, ont interdiction de quitter l’espace Schengen sauf à de très rares exceptions", ajoute Julien Duponchel. Pour les vols nationaux, il n’y a pas de changement prévu non plus. Les plans de vol des compagnies aériennes devraient être communiqués à la fin du mois de mai. L’aéroport d’Orly n’ouvrira pas avant le mois de juin. Des mesures sanitaires doivent être respectées lors des voyages en avion comme le port du masque obligatoire et la présentation d’une attestation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions de la compagnie Air France sur le tarmac de l\'aéroport Roissy-Charles de Gaulle (Val-d\'Oise), le 30 avril 2020.
Des avions de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle (Val-d'Oise), le 30 avril 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)