Coronavirus : le sport français à l'arrêt

Le sport aussi doit faire face au choc du coronavirus. En football, les championnats de ligue 1 et Ligue 2 ne reprendront pas cet été.

Plus de spectateur, plus de match, le football français est à l'arrêt. Une fin de saison prématurée et surtout un manque à gagner de 300 à 400 millions d'euros pour les clubs de Ligue 1 qui négocient les salaires à la baisse avec ses champions. Le modèle économique est en péril, les clubs professionnels vivent de la billetterie, des sponsors et des partenariats publics, ainsi que de l'argent distribué par les diffuseurs de la télévision.

Tous les sports menacés ?

Mais ce sont tous les sports qui sont en danger. Sept des 30 clubs professionnels de rugby français doutent de leur avenir. Le rugby, comme le basket ou le handball sont dépendants des billets vendus. Jouer à huis clos enverrait bon nombre de clubs au tapis. Seul le football pourrait survivre à une reprise sans spectateurs. En attendant, les clubs professionnels s'en remettent au chômage partiel pour se maintenir à flot.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ligue 1
Ligue 1 (PASCAL PAVANI / AFP)