Coronavirus : le secteur du tourisme s'inquiète

À ce stade, personne ne peut dire quand l'épidémie sera maîtrisée. Une situation qui commence à inquiéter les milieux économiques. Les compagnies aériennes sont déjà impactées par les restrictions de circulation, tout comme les grands groupes de luxe. Le secteur du tourisme en France redoute aussi d'être fragilisé puisque les Chinois n'ont plus le droit de se rendre à l'étranger pour des voyages en groupe.

FRANCE 3

En France, les touristes chinois sont les plus dépensiers. Ils dépensent en moyenne 1 700 euros lors de leurs visites dans l'Hexagone, notamment dans le secteur du luxe et de l'hôtellerie. À Paris, dans le quartier de l'Opéra, les commerçants s'inquiètent. "À long terme, je crois qu'on aura deux ou trois mois qui seront très affectés par cette réduction de flux touristique", explique Martin Zhang, assistant de direction. Chaque année, 2,2 millions de Chinois visitent la France, soit un marché de 3,6 milliards d'euros par an.

Des voyages en Chine reportés pour les Français ?

À Dijon (Côte-d'Or), deuxième ville visitée après Paris par les Chinois, le Grand Hôtel La Cloche n'enregistre pas encore d'annulation, mais s'inquiète pour les semaines à venir. "On est sur des mois relativement faibles sur la région, donc c'est une clientèle qui a une part importante sur le taux d'occupation", souligne Antoine Munoz, directeur de l'hôtel. Les tour-opérateurs français proposent quant à eux à leurs clients de reporter leur voyage en Chine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Galeries Lafayette, boulevard Haussmann, à Paris
Les Galeries Lafayette, boulevard Haussmann, à Paris (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)