Coronavirus : le gouvernement souhaite limiter le prix des gels hydroalcooliques "à 3 euros les 100 ml"

Un décret devrait être appliqué demain, annonce la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, jeudi 5 mars sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Nous avons fait une proposition" aux professionnels pour limiter le prix des gels hydroalcooliques dont les ventes s'envolent en raison de l'épidémie de coronavirus, "à 3 euros les 100 ml", a annoncé jeudi 5 mars sur franceinfo Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances.

Un décret en ce sens "a été transmis au conseil d'État et au Conseil national de la consommation" pour être "signé ce soir et publié demain [vendredi 6 mars]", a-t-elle précisé. "On a fait une proposition : jusqu'à 2 euros les 50 ml et 3 euros les 100 ml. Cette proposition va être validée par les professionnels puisqu'il ne faut pas qu'on leur demande de produire à perte. On va vérifier que nos hypothèses sont correctes", a ajouté la secrétaire d'État. "La Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) s'assurera ensuite de sa bonne "application", a indiqué Agnès Pannier-Runacher.

Mercredi, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire avait annoncé qu'un décret serait pris pour encadrer les prix des gels hydroalcooliques après des "cas isolés" de "prix inacceptables" sur fond de crise du coronavirus Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.