Coronavirus : le gouvernement fait dans le sur-mesure

L'exécutif ne veut pas gérer l'épidémie de Covid-19 comme en Italie. Les précisions d'Arnaud Boutet du service politique de France Télévisions lundi 9 mars.

France 2

Mettre sous cloche une partie de l'Italie, c'est-à-dire 15 millions d'habitants, c'est exactement la stratégie que le gouvernement ne veut pas suivre pour "mieux freiner la propagation du coronavirus dans les points chauds". Il veut agir par petites touches, en tentant de rassurer. C'est du sur-mesure. Le gouvernement parie sur l'explication et la transparence et devrait annoncer le stade 3 de l'épidémie mi-mars.

Le Covid-19 perturbe les municipales

L'interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes a des conséquences sur la campagne électorale des municipales. Deux meetings politiques sont annulés à Marseille (Bouches-du-Rhône). À Paris, la réunion publique de Rachida Dati (LR) avec Nicolas Sarkozy est maintenue avec 900 personnes seulement dans la salle. Sur les marchés, on ne serre plus la main. Il faut convaincre les électeurs à un mètre de distance. L'abstention menace le scrutin, dont le premier tour est dans six jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme brandit sa carte d\'électeur lors du second tour de l\'élection présidentielle, dans un bureau de vote du 20e arrondissement de Paris, le 7 mai 2017.
Un homme brandit sa carte d'électeur lors du second tour de l'élection présidentielle, dans un bureau de vote du 20e arrondissement de Paris, le 7 mai 2017. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)