Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : le dilemme du dépistage à grande échelle

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : le dilemme du dépistage à grande échelle
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le déconfinement ne pourra se faire sans une campagne de tests massive de tests de la population. Alors que le ministère de la Santé promettait 50 000 tests par jour d'ici la fin avril, la réalité est tout autre : 21 000 dépistages quotidiens sont effectués.

En France, 21 000 dépistages du Covid-19 sont effectués chaque jour. Un résultat bien loin des 30 à 50 000 tests quotidiens promis fin mars par le ministre de la Santé. Un tel retard explicable par le temps qu'il a fallu aux autorités sanitaires pour mobiliser tous les laboratoires. Au départ, les tests étaient réalisés uniquement en milieu hospitalier, puis dans les laboratoires de ville. Il a fallu attendre début avril pour voir les laboratoires vétérinaires compléter l'arsenal.

L'OMS appelle à des tests massifs

Ce manque d'anticipation est à l'inverse des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui prône le dépistage massif. "J'ai un message fort pour tous les pays. Testez, testez,testez", a déclaré le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. Problème : la France n'a pas le matériel nécessaire pour tous ces tests.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.