Coronavirus : le déconfinement progressif est "la seule stratégie envisageable", estime le président de l'Ordre des médecins

Patrick Bouet défend une sortie du confinement par zone géographique et avec une campagne massive de despitage.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Ordre des médecins est favorable, comme l'envisage le gouvernement, à une sortie du confinement progressive.  (VIANNEY SMIAROWSKI / FRANCE-BLEU CHAMPAGNE)

Le déconfinement des Français de manière progressive est "la seule stratégie envisageable", a déclaré mercredi 1er avril, sur franceinfo, Patrick Bouet, le président du conseil national de l'Ordre des médecins. Quelques heures plus tôt, le Premier ministre affirmait face aux députés qu'il était "probable" que la fin du confinement ne se fasse pas "en une fois, partout, et pour tout le monde".

Tester massivement la population

"Nous voyons bien que l'épidémie a un mode de développement qui ne touche pas la totalité du territoire dans le même temps, qu'il va falloir tester massivement la population et les professionnels pour savoir où nous en sommes au moment où nous verrons diminuer la courbe des hospitalisations et des contaminations, argumente Patrick Bouet, Il faudra s'adapter à la réalité de chaque territoire et de chaque situation."

D'après le médecin, la clé de cette sortie du confinement sera d'avoir "l'image réelle de l'incidence des personnes contaminées à partir du moment où l'épidémie sera en phase de diminution. On ne peut avoir comme capacité à agir qu'une action ciblée par rapport au dépistage massif de la population. C'est quelque chose qu'il va falloir pouvoir développer (…) Il faut que la France se dote des moyens de dépister massivement."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.