Coronavirus : le Covid-19 sera-t-il classé maladie professionnelle ?

De nombreux syndicats demandent à ce que les travailleurs touchés par le Covid-19 bénéficient du dispositif de classement en maladie professionnelle. 

France 2

Les caissières, les éboueurs, les policiers, sont parmi ceux qui n'ont cessé le travail durant la période de confinement. Ils ont pris le risque d'être contaminés par le coronavirus et c'est pour cela que les syndicats demandent à ce qu'ils bénéficient d'une reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle, comme c'est le cas pour les personnels soignants. "J'ai été confrontée lors des contrôles, lorsqu'on nous a dit que les masques ne servaient à rien. J'ai été confrontée lors des fermetures de cercueils. On ne nous a pas donné les moyens qu'il fallait", raconte une policière infectée par le coronavirus sous couvert d'anonymat. 

Un risque financier pour les patrons

"C'est une question de justice sociale que tous les travailleurs soient traités de la même manière, soient pris en charge d'un point de vue médical de la même manière, et soient éventuellement indemnisés de la même manière", assure Catherine Pinchaut, secrétaire nationale en charge de la santé au travail à la CFDT. L'enjeu est important car le statut donne lieu à une prise en charge à 100% des frais médicaux, et à une indemnité en cas d'incapacité temporaire ou permanente. François Asselin, président de la Confédération des PME, parle d'un risque sanitaire et d'un risque juridique. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une caissière travaille dans un supermarché de Montpellier (Hérault), le 30 mars 2020.
Une caissière travaille dans un supermarché de Montpellier (Hérault), le 30 mars 2020. (PASCAL GUYOT / AFP)