Coronavirus : le Conseil scientifique estime qu'une deuxième vague est "extrêmement probable"

Nous n'échapperons sans doute pas à une deuxième vague épidémique. Ces dernières semaines, la baisse du nombre de décès, de nouveaux cas et de patients hospitalisés en réanimation, a permis de souffler et de reprendre une vie presque normale. Mais le coronavirus n'a pas disparu.

FRANCE 2

Pour l'heure, le Covid-19 semble nous accorder un répit estival. Mais il circule encore et pourrait revenir en force d'ici quelques mois. Le Conseil scientifique estime qu'une "intensification de la circulation dans l'hémisphère Nord est extrêmement probable", notamment à l'approche de l'hiver.

Un virus saisonnier ?

"Autant, lors de l'émergence, la saisonnalité ne compte pas. Autant, lors des épisodes de recirculation, la saisonnalité compte. La saisonnalité va commencer à avoir un impact à partir de fin octobre-début novembre. Le risque le plus important de voir circuler de nouveau le virus est à cette période-là. Mais ce sera peut-être plus tard, en janvier", explique le Professeur Bruno Lina, virologue au CHU de Lyon (Rhône) et membre du Conseil scientifique. Aujourd'hui, l'immunité collective est insuffisante, elle touche environ 5% des Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le service de réanimation de la clinique Ambroise Paré à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020. 
Le service de réanimation de la clinique Ambroise Paré à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le 28 avril 2020.  (JULIE LIMONT / HANS LUCAS / AFP)