Coronavirus : l’agriculture manque de personnel

Alors que notre agriculture doit absolument garantir notre approvisionnement, ces temps de crise sanitaire perturbent ce besoin vital. Le FNSEA, un syndicat agricole a lancé un appel aux chômeurs et aux salariés en chômage partiel en fin de semaine dernière pour pallier au manque de bras.

Dans cette fraiseraie du Loir-et-Cher, la récolte débutera dans trois semaines. "On aura des fruits d’un calibre satisfaisant et cela sera correct, à condition qu’il y a quelqu’un pour les cueillir", regrette Michel Miquet, vice-président de l’AOPN Fraises. Un triste sort que partage actuellement beaucoup d’agriculteurs en France. La crise sanitaire du Covid-19 fait fondre le nombre d’employés et de saisonniers dans le secteur. Avec le confinement, la main d’œuvre principalement étrangère risque de ne pas pouvoir venir. 

Deux tiers des salariés absents

"On a besoin de main d’œuvre qui se situe entre 800 et 1 000. Dans la situation actuelle, on est guère en mesure de pouvoir compter sur le tiers de nos salariés", indique Michel Miquet. Pour éviter de tout perdre, les agriculteurs lancent un appel aux citoyens qui veulent porter main forte. La peur reste grande. "Non, non, je n’irai pas parce que nous sommes confinés", répond une riveraine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Agriculture
Agriculture (FRANCE 2)