Coronavirus : la vente directe de fruits et légumes favorisée par le confinement

Avec la fermeture des marchés, de nombreux agriculteurs sont obligés de revoir le mode de distribution et se tournent vers les circuits courts.

FRANCE 3

À cause du confinement décidé depuis le mardi 17 mars pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, les réseaux de distribution des agriculteurs sont chamboulés. D'autant plus que depuis cette semaine, les marchés sont interdits, sauf dérogation du maire. Alors, pour continuer à faire tourner la boutique, certains ont trouvé la bonne combine  : se tourner vers la vente directe et les circuits courts.

"Énormément de pertes pour tout le monde"

Pour les clients, cette solution est aussi avantageuse. Ainsi, terminés les files d'attente et les risques de contamination dans les supermarchés. Mais ce mode de vente ne comblera pas le manque à gagner. "Il y a énormément de pertes pour tout le monde, mais on va peut-être pouvoir gagner autre chose. Il va falloir trouver. On a gagné des clients et on rencontre des belles personnes", explique une maraîchère de Nice (Alpes-Maritimes).

Le JT
Les autres sujets du JT
Durant le confinement, il faut continuer à consommer des fruits et légumes rappelle la nutritionniste Laurence Plumey. 
Durant le confinement, il faut continuer à consommer des fruits et légumes rappelle la nutritionniste Laurence Plumey.  (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)