Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : "La situation est préoccupante", affirme l'infectiologue Karine Lacombe

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
Coronavirus : "La situation est préoccupante", affirme l'infectiologue Karine Lacombe
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Présente en plateau, la professeure Karine Lacombe, infectiologue, cheffe de service à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, répond aux nombreuses interrogations des Français sur le Covid-19.

Pour éviter la propagation du Covid-19 en France, le chef de l'État a décidé de fermer tous les établissements scolaires à compter de lundi 16 mars. "La situation est préoccupante. C'est une épidémie d'ampleur majeure (...). On n'en a probablement pas mesuré les conséquences à l'échelle d'un pays. On est un pays de 67 millions d'habitants, qui n'a jamais été en contact avec le virus. On sait grâce à des modélisations mathématiques que quand un nouveau virus arrive dans une population aussi importante sans facteur de protection et avec un taux d'attaque relativement grand, cela peut toucher une grande partie de la population", explique la Professeure Karine Lacombe, infectiologue, cheffe de service à l'hôpital Saint-Antoine à Paris.

"20% des victimes peuvent avoir des symptômes plus importants"

À peu près 80% des personnes qui vont contracter le virus n'auront que des symptômes mineurs voire une absence de symptômes. "20% peuvent avoir des symptômes plus importants, comme une pneumonie. Parmi eux, une petite portion va nécessiter une réanimation. (...) Tout l'enjeu des mesures prises hier (jeudi 12 mars) est de faire en sorte qu'il n'y ait pas un afflux massif de patients sévèrement malades à l'hôpital", précise la professeure. Depuis le début de l'épidémie, 79 personnes sont mortes en France des suites du Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.