Coronavirus : la recherche du patient zéro avance

À Colmar, dans le Haut-Rhin, des médecins de l'hôpital pensent avoir rencontré de possibles cas de Covid-19 dès le mois de novembre.

France 3

Et si le rassemblement évangéliste qui s'est tenu dans le Haut-Rhin, près de Mulhouse, au mois de février n'était pas la seule raison de la présence du coronavirus dans le département ? Si ces quelques jours de célébrations religieuses ont sans aucun doute accéléré les contaminations dans le Grand Est, faisant de la région l'un des principaux foyers de l'épidémie en France, des médecins de l'hôpital de Colmar pensent avoir traité des patients atteints du Covid-19 dès le mois de novembre 2019.

"On ne connaissait pas à l'époque les signes du Covid"

Dès le 16 novembre, une femme âgée de 26 ans est prise en charge dans l'établissement hospitalier. "On est nombreux à avoir trouvé des images qui ne correspondaient pas à grand-chose, du moins pas ce que l'on connaissait. On ne connaissait pas à l'époque les signes du Covid", explique le docteur Michel Schimitt, médecin chef du département d'imagerie médicale de l'hôpital Albert Schweitzer. Si ce cas était avéré, il avancerait la recherche pour savoir qui a été le patient zéro français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soignant au chevet d\'un malade du Covid-19 dans une clinique de Lyon, le 3 avril 2020.
Un soignant au chevet d'un malade du Covid-19 dans une clinique de Lyon, le 3 avril 2020. (NICOLA VIGILANTI / HANS LUCAS / AFP)