Coronavirus : la France expérimente les tests antigéniques

Pour endiguer la propagation du coronavirus, cinq millions de tests antigéniques ont été commandés par la France. Ces tests sont en phase d'expérimentation dans certaines régions, comme à Montpellier au sein d'un Ehpad et d'un CHU. Les équipes de France 2 se sont rendues sur place.

France 2

La France a commandé cinq millions de tests antigéniques pour endiguer la propagation du coronavirus. Ces tests sont en phrase d'expérimentation. Comme un test PCR classique, il faut tout d'abord subir un prélèvement un peu désagréable. Les résidents d'un Ehpad de Montpellier (Hérault) y sont habitués depuis plusieurs semaines. Cette fois, il s'agit d'un test antigénique, réalisé sur place par le personnel. Le test détecte les protéines du virus. Le résultat est rapide. "On attend 15 minutes et on interprète le résultat, si c'est positif ou négatif", explique Xavier Guido, infirmier, dans l'édition du 13 Heures du samedi 17 octobre.

Empêcher une large contamination

L'établissement est volontaire pour expérimenter ce nouveau test antigénique sur les résidents et les soignants. "Soit vous avez une barre, vous êtes négatif. Soit vous en avez deux et il faut aller faire un autre test PCR pour être certain", explique Jacques Finielz, directeur de la maison de retraite protestante. Ce test permet aux soignants et résidents d'être détectés plus rapidement, et ainsi éviter une plus large contamination.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une opération de dépistage est organisée dans le 19e arrondissement parisien, en face de la mairie, le 4 septembre 2020.
Une opération de dépistage est organisée dans le 19e arrondissement parisien, en face de la mairie, le 4 septembre 2020. (REMI DECOSTER / HANS LUCAS / AFP)