Coronavirus : la crise sanitaire bouleverse la vie des Belges

“C’est la pire crise mondiale qu’à connu l’humanité depuis 1945”. Des propos tenus par le secrétaire général de l’ONU à propos du Covid-19, qui témoignent de la dimension planétaire de l'épidémie qui transforme la vie des Belges.

FRANCE 2

Aux quatre coins du globe, le Covid-19 chamboule les habitudes de vie. Depuis Bruxelles (Belgique), le correspondant Valéry Lerouge témoigne de ces bouleversements. “Jamais je n’avais vu le quartier européen ainsi, totalement désert, anormalement silencieux, alors qu’habituellement, plus de 100 000 personnes y grouillent tous les jours.” Comme en France, les sorties sont limitées au strict nécessaire, mais “pas besoin ici d’attestation de déplacement dérogatoire”, souligne le correspondant de franceinfo.

Huit jours de délai pour des créneaux de course

Gare cependant aux étrangers qui viennent sans raison valable. “La police a refoulé 3 700 voitures en dix jours et en a saisi quelques-unes à Bruxelles”, indique Valéry Lerouge. Les supermarchés sont également perturbés par cette crise sanitaire. “Ayant été en quatorzaine, j’ai dû me résoudre à la livraison à domicile. Problème : à Bruxelles, il faut attendre huit jours de délai pour avoir un créneau”, déplore le correspondant Frédéric Furnermont. “Une application a su tirer son épingle du jeu : elle nous met en relation avec des jeunes qui font les courses à notre place et nous sommes livrées en quatre heures avec un vélo-cargo électrique”.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Parlement européen le 24 avril 2019 à Bruxelles.
Le Parlement européen le 24 avril 2019 à Bruxelles. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY/ AFP)