Coronavirus : la crainte des décrochages scolaires

L'accueil des étudiants a été réduit de moitié suite à la hausse des contaminations au Covid-19. La mesure décourage certains d'entre eux. 

France 2

Certains étudiants attendaient la rentrée avec impatience. Alors forcément, ils sont déçus, contexte sanitaire oblige, de suivre leurs cours à distance. "J'ai un peu peur de ne pas être à la hauteur de l'école", confie mardi 13 octobre Sarah Bonvalet-Younès, étudiante à Sciences Po Paris. Pour les budgets modestes, difficile également de suivre les cours dans des habitats réduits, où le manque d'espace pèse vite sur le moral et la concentration. "On ne raconte notre journée à personne, on ne voit personne", déplore Sarah Proteau, étudiante en toxicologie.

Risque de décrochage

"Le risque majeur, c'est qu'ils décrochent", analyse le Dr. Dominique Monchablon, psychiatre, face aux journaliste de France 2. "Il y a un contexte d'anxiété liée à l'incertitude, [...] hautement anxiogène pour les étudiants", ajoute-t-elle. Tous les établissements du supérieur doivent réduire leurs cours en présentiel dans les zones en alerte maximale. Ils ne peuvent accueillir que 50% de leurs étudiants. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des étudiants en cours dans un amphithéâtre, le 9 septembre 2020 à Pessac (Gironde).
Des étudiants en cours dans un amphithéâtre, le 9 septembre 2020 à Pessac (Gironde). (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS / AFP)