Coronavirus : la course aux tests de dépistage

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : la course aux tests de dépistage
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Lachaud, E.Bailly, M.Justet, F.Badaire, O.Palomino, G.Gheorghita, M.Beaudouin, G.Orain, A. Da Silva, France 3 Régions - France 2
France Télévisions

À l'approche des réveillons de Noël et du jour de l'An, les centres de dépistage au coronavirus sont pris d'assaut. Les Français veulent s'assurer d'être négatifs au Covid-19 avant de rejoindre leur famille, mais le test n'est pas un totem d'immunité, rappellent les spécialistes.

Plus de trois heures de queue pour se faire tester contre le Covid-19. Dans la ville de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), les Français veulent savoir s'ils sont positifs ou non au coronavirus avant de retrouver leurs proches pour les réveillons de Noël et du Nouvel An. Dans une pharmacie du Mans (Sarthe), 40 tests sont effectués par jour, contre une dizaine il y a quelques jours.

Un test sur cinq est un test antigénique en France

Près d'un test sur cinq, en France, est un test antigénique. "Je reviens de Grenoble. Je suis étudiante là-bas. Et je vais voir ma grand-mère demain, donc il faut prendre ses précautions", explique une jeune femme. Toutefois, les spécialistes alertent et rappellent qu'un test préventif, même s'il est négatif, ne doit pas remplacer les mesures de prudence. Autrement dit, le test n'est pas un passeport d'immunité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.