Coronavirus : la Chine révise son bilan à la hausse avec 1 290 morts supplémentaires à Wuhan

Il s'agit de personnes qui avaient succombé au virus hors des hôpitaux, ont justifié les autorités locales.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un membre du personnel soignant d'un hôpital de Wuhan (Chine) s'occupe d'un malade à l'isolement en pleine épidémie de coronavirus, le 22 février 2020. (CHINA DAILY CDIC / REUTERS)

Le très discuté bilan de l'épidémie de Covid-19 en Chine a été revu à la hausse. Les autorités de la ville de Wuhan ont annoncé vendredi 17 avril avoir recensé 1 290 morts supplémentaires. Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, la ville explique qu'au plus fort de l'épidémie, certains patients sont décédés chez eux faute de pouvoir être pris en charge dans les hôpitaux. Ils n'ont donc pas été inclus dans le bilan officiel.

Ces nouvelles statistiques font bondir de 50% le bilan de la seule ville de Wuhan, où le coronavirus avait commencé à se répandre, avec désormais 3 869 morts. Et portent à 4 632 le nombre total de décès en Chine. Le nombre de cas confirmés à Wuhan a lui aussi été révisé à la hausse, avec 325 cas en plus, pour un total de 50 333 cas dans la ville. Pour l'ensemble de la Chine, le nombre de contaminations dépasse les 80 000.

Macron et Trump expriment leurs doutes

Cette révision du bilan chinois intervient au lendemain de déclarations d'Emmanuel Macron mettant en doute la transparence de Pékin dans sa gestion de l'épidémie. "Clairement, des choses se sont produites que nous ne savons pas", estime le président de la République dans un entretien au Financial Times. "Ne soyons pas naïfs au point de dire que la Chine a été meilleure que nous."

Donald Trump a également exprimé à plusieurs reprise sa méfiance face au bilan officiel de l'épidémie en Chine. "Croyez-vous vraiment ces chiffres dans ce vaste pays qu'on appelle la Chine ?", s'est-il encore interrogé mercredi. Fin mars, la forte affluence dans les funérariums de Wuhan, où les habitants venaient chercher les cendres de leurs proches morts durant les deux mois de confinement, avait notamment ravivé les questionnements sur la véracité du bilan officiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.